• 12ème édition
    LEADERSHIP, GOUVERNANCE ET CULTURE DE PERFORMANCE
    20 & 21 février 2019 à la Cité de la Culture Av. Med V - Tunis

Newsletter N° 2 / 11-12-2018


1- Quel lien faites-vous entre le leadership, la gouvernance et la culture de performance ?
Le lien entre ces composantes est très fort. Avoir une bonne gouvernance suscite l’implication et la motivation de tous les employés à tous les niveaux de l’organisation.

Le Leadership adapté aux circonstances, agile et inspirant amène la performance et réussit à travers une communication efficace et continue des objectifs et des réalisations d’une part et la reconnaissance des efforts de toutes les parties d’une autre part inculquer une culture de performance.

A mon humble avis le Leadership constitue parfois le maillon le plus fort de ces composantes et pourrait pallier aux limites de la gouvernance et finir par l’impacter positivement. Il s’agit dans ce cas d’un Leadership stratégique, transformationnel, persuasif, inspirant  et agile.   

2- Quelle posture de leadership promouvoir pour aboutir à une culture de performance ?
C’est le Leadership stratégique qui met les valeurs et le capital humain au centre pour établir une vision, développer une culture organisationnelle et de performance.

Ceci passe à travers une communication et un pilotage efficaces de la vision et des objectifs tout en tenant compte des contextes et contraintes internes et externes. Et là, la posture de Leadership transformationnel vient s’associer pour impliquer, responsabiliser, motiver,  influencer, fédérer et faire adhérer les équipes aux orientations stratégiques et opérationnelles.

A travers ceci un climat de confiance va s’établir entre les différents niveaux de l’organisation ce qui va développer l’enthousiasme, renforcer l’engagement de tous  et promouvoir par conséquent la culture de performance

3- Comment manager et réussir, face aux difficultés actuelles ?
Le contexte actuel est difficile surtout qu’il y ait de l’incertitude vu qu’on soit encore dans une phase de transition et d’instabilité.
Ceci va nécessiter une multiplication des efforts pour convaincre de la vision, des objectifs et de la stratégie  et également beaucoup de courage pour prendre des décisions en gérant l’ambiguïté et l’incertitude tout en mesurant et assumant les risques.

Il est nécessaire d’avoir une vision claire ainsi qu’une bonne capacité d’adaptation aux circonstances et changements.

Le rôle des leaders est de développer les compétences des équipes et de les accompagner dans le déploiement de la stratégie et dans l’atteinte des objectifs en étant là présents en tant que chefs d’orchestre pour animer, anticiper les risques, suivre les réalisations et mettre en place à temps les moyens et / ou les solutions nécessaires. Ils doivent  être bienveillants au management et comportements de leurs équipes pour assurer qu’elles soient passionnées, persévérantes, proactives, agiles et résilientes  pour garantir  la création de valeur et réussir.