• 12ème édition
    LEADERSHIP, GOUVERNANCE ET CULTURE DE PERFORMANCE
    20 & 21 février 2019 à la Cité de la Culture Av. Med V - Tunis

Newsletter N° 11 / 19-02-2019


1- Quel lien faites-vous entre le leadership, la gouvernance et la culture de performance ?
Le leadership est pour moi un exercice qui fait appel à l’intelligence collective, où la gouvernance est l’affaire de tous. Chaque manager agit en bon père de famille et la performance de l’entreprise est l’affaire de tous. Si en parallèle, la vision est exprimée, entérinée et partagée, ceci ne peut qu’ancrer la culture de la performance à tous les niveaux.
 
2- Quelle posture de leadership promouvoir pour aboutir à une culture de performance ?
Un bon leader combine plusieurs postures de leadership en fonction de la stratégie, des priorités et des challenges de l’entreprise. Pour moi le leader participatif est celui qui favorise le plus l’instauration d’une culture de performance au sein de l’entreprise.

Le leadership participatif promeut la créativité collective et encourage l’innovation au sein de l’entreprise. Il renforce tout autant le sens de responsabilité à tous les niveaux de l’entreprise puisqu’il permet à chacun de mettre en valeur sa contribution aux résultats. Couplé au mode de gestion par objectifs, le leadership participatif renforcera la focalisation de l’entreprise sur la performance.

3- Comment manager et réussir, face aux difficultés actuelles ?
Trois principaux ingrédients sont pour moi les facteurs clés du succès du management face aux difficultés actuelles :
- Une vision partagée et des objectifs bien clairs permettant à toutes les forces de l’entreprise d’évoluer dans la même direction.
- Un ensemble de valeurs profondes auxquelles tous les niveaux de l’entreprise sont attachés. 
- Une agilité managériale associée à une forte capacité d’adaptation permettant l’intégration de l’entreprise dans son environnement tout en affrontant les défis qui se présentent à elle.


1- Que faire pour fidéliser les talents pour assurer une bonne performance ?
La fidélisation de nos talents se fait dès l’intégration via une bonne prise en charge et un accompagnement de nos nouvelles recrues toutefois cet effort d’attirer et de retenir les meilleurs talents ne s’arrête pas à l’intégration de l’employé dans l’entreprise, il est déployé en continu, tout au long du parcours professionnel, on veillera à créer un sentiment d’appartenance et de fierté de travailler pour Vivo Energy, en offrant à nos employés des opportunités de développement et d’évolution de carrières, l’implication dans des projets multidisciplinaires, des missions ambitieuses et des challenges permanents le tout dans un environnement sain et propice au travail.

Une bonne gestion des talents mène à un meilleur engagement des collaborateurs et une bonne adéquation des compétences aux besoins de l’entreprise le tout en vue d’atteindre une meilleure performance.

2- Comment induire un coaching d’équipe pour réussir son leadership ?
Nos managers sont en fait de véritables leaders, capables de développer avec leurs équipes des modes de fonctionnement collaboratifs favorisant l'intelligence collective et l'agilité tout en gardant le cap sur les objectifs.

Il s’agira de mobiliser son équipe autour d'une vision stratégique partagée tout en focalisant sur les priorités.

3- Comment arriver à une bonne gouvernance, en faisant intervenir les partenaires sociaux ?
Gouvernance et stabilité sociale sont des questions interdépendantes et indissociables. La stabilité sociale est impossible sans la bonne gouvernance.  Inversement, on ne peut instaurer la bonne gouvernance sans la stabilité sociale.

De là,  l’implication des partenaires sociaux doit être renforcée si on veut atteindre un meilleure engagement de toutes les parties et instaurer un bon climat social. Il est donc impératif d’inscrire le dialogue social dans les stratégies de développement à tous les niveaux de l’entreprise.