Newsletter 7

 

1- Que recommandez-vous pour un new deal post crise en management ?
Notons que le monde entier a fait les frais de la crise sanitaire actuelle. Les nations les plus développées ont été sérieusement secouées.

Plusieurs habitudes et aptitudes ont été développées pour le fonctionnement des sociétés en général et des entreprises en particulier.

Cependant, il faut continuer à développer de la résilience pour maintenir le développement du business. D’où la nécessité de mettre en place une stratégie pour un new deal poste crise en management. Ce qui nous permet de faire quelques propositions : être conscient que nous sommes face à une crise qui ne prendra pas fin maintenant.

Il faut donc continuer à avancer en développant d’autres comportementset à un double niveau :
Niveau managérial
• Cette crise impose sur le plan management la mise en place d’un plan de continuité de service afin de résister à la crise actuelle, mais aussi et surtout d’anticiper sur une quelconque crise qu’elle soit sanitaire ou politique.
• Structurer la question de télétravail pour une bonne productivité du personnel
•Mettre en place les outils nécessaires pour la réussite du télétravail
•Soutenir, encourager, accompagner et booster ses collaborateurs de façon constante car ils sont bien souvent en front-office avec la réalité du terrain.

Niveau management de l’activité
Le management de l’activité est forcément impacté par cette situation. Il faut donc réévaluer chaque segment d’activité afin d’en juger la pertinence avant le lancement des actions.

Il convient de noter qu’avec la relative accalmie que nous connaissons, les anciennes habitudes ont repris dans les PMEs. A la différence que les multinationales (grandes entreprises) ont su maintenir le cap sur la question du télétravail. Ce qui reste un avantage pour faire face à toute prochaine situation même si cela n’est pas la panacée à toutes les situations.

 

En tout état de cause, dans un contexte de new deal management, l’un des éléments le plus important c’est l’objectif. Alors, il est important de trouver le lieu (dans quel environnement), les moyens et dans quel délai (plage horaire) l’on peut tirer le meilleur du personnel.

2- Quelles sont les nouvelles tendances en GRH concernant les solutions managériales ? 
Contrairement ce que l’on pense, certaines PMEs (plus de 50%) souffrent encore du management de leurs RH.
Dans des environnements comme le nôtre dominé par les PMEs, il faut absolument contextualiser les tendances RH. 
- Contexte PME : tout est à faire et/ou à refaire en matière de management RH car la pratique actuelle est essentiellement administration du personnel ;
Or les besoins du personnel qu’il soit permanent ou délégué connaisse constamment des mutations. La tendance RH doit donc avoir une vue à 360° afin de couvrir réellement le besoin RH.
- Contexte grandes entreprises et multinationales : la gestion des talents et la qualité de vie sont des enjeux à traiter dans sa globalité.

A titre d’exemple, l’on a tendance à limiter la qualité de vie au travail. Or le salarié est la somme de la qualité de vie au travail et à l’extérieur du travail. Voilà entre autres d’autre dimension à intégrer dans la nouvelle tendance en GRH.

3- Quelles seraient les compétences clés pour un manager dans ce contexte de new deal management ?
Le manager dans un tel environnement a besoin de développer des aptitudes complémentaires pour être en phase avec son écosystème.

Car son écosystème comprend sa dimension personnelle (le manager), sa capacité technique à connaître certains outils de la GRH, mais aussi et surtout sa capacité à inventer, innover, fidéliser, en sommes à développer des actions pouvant avoir une influence positive sur la qualité de vie de son personnel.

 

1- Que recommandez-vous pour un new deal post crise en management ?
En phase de post-crise, il va falloir prendre en compte trois aspects majeurs :
- Premièrement chacun a vécu et vit cette crise de manière très différente, originale et parfois non prévisible
- Deuxièmement, la présence et la qualité d’un projet d’entreprise va encore être plus nécessaire que d’habitude.
- Troisièmement, l’invention de nouvelles formes de coopération sera encore plus nécessaire.

2- Quelles sont les nouvelles tendances en GRH concernant les solutions managériales ?
Peut-être la nouvelle tendance sera-t-elle de se méfier des tendances souvent peu fondées empiriquement, le plus souvent inadaptées à la diversité des situations particulières.

 

Plutôt que de s’occuper d’éventuelles tendances, c’est un retour aux fondamentaux de ce qu’est une entreprise dont on a particulièrement besoin.

3- Quelles seraient les compétences clés pour un manager dans ce contexte de new deal management ?
La compétence-clé, mais je ne suis pas certain que ce soit une compétence, c’est pour le manager de savoir, comprendre et intégrer qu’il ne dispose que d’une seule arme, ses propres manières d’agir.

Please publish modules in offcanvas position.